Publié le : 08 mai 20204 mins de lecture

Prendre l’avion, c’est opter pour le confort et la rapidité. C’est également un moyen de transport symbolisant le luxe et l’élégance. Des scientifiques et fervents défenseurs de l’environnement soutiennent toutefois qu’il s’agit d’un mode de transport très polluant. Sur quoi basent-ils cette affirmation ? Est-il vraiment nécessaire de se passer de l’avion ?

Taux d’émission de CO2 par un avion

Selon une récente étude britannique, l’avion émet du gaz à effet de serre d’un taux de 2% à 5% à l’échelle mondiale. Pour faire comprendre aux gens  le degré de pollution des avions, cette étude démontre qu’un avion pollue 125 fois plus qu’une voiture personnelle. Le niveau de pollution est également de 25 fois de plus qu’un train à grande vitesse et de 1 500 fois de plus par rapport à un train classique. Toujours à la base de cette étude, l’avion dégagerait un taux important de dioxyde de carbone selon l’ampleur de la distance parcourue et selon aussi le temps du voyage.

Un fort taux d’émissions d’oxydes d’azote

Le taux élevé de dioxyde de carbone émis dans l’atmosphère n’est pas le seul défaut que les fervents défenseurs de l’environnement reprochent à ces moyens de transport que sont les avions. Une récente étude américaine avance en effet que l’avion émet des particules fines dans l’atmosphère, entre autres des oxydes d’azote. Ces éléments chimiques sont à l’origine d’un degré hallucinant de pollution de l’atmosphère et également de décès précoces de milliers de personnes à cause de la dégradation de la qualité de l’air. Les maladies engendrées par ces particules incluent notamment des problèmes pulmonaires et diverses formes de cancer.

Faut-il s’interdire les voyages en avion ?

La dénonciation par des scientifiques et écologistes de la pollution des avions n’entraîne pas encore une obligation d’arrêt des activités des compagnies aériennes et aéroports. Ces professionnels veillent déjà à prendre des initiatives pour limiter leur impact carbone. Du côté des passagers, l’avion est incontournable quand il s’agit de voyage sur plusieurs kilomètres ou quand il est question de franchir une mer ou un océan. Néanmoins, les gens sont de plus en plus nombreux à limiter les voyages en avion, histoire de réduire autant que faire se peut leur impact environnemental. Quoi qu’il en soit, les questions relatives à la pollution intense engendrée par les avions restent polémiques. D’autres études scientifiques soutiennent en effet que l’avion est loin d’être polluant comparé aux autres moyens de transport dont les voitures. Affaire à suivre…