Conseils pour créer votre propre jardin biologique

jardin biologique

Les fruits et légumes issus d’un jardin biologique sont de plus en plus prisés sur le marché. Cela est dû à de nombreuses raisons, notamment la protection de l’environnement et l’équilibrage alimentaire. En effet, manger bio peut améliorer votre santé, vous protéger contre certaines maladies et surtout allonger votre espérance de vie. Ainsi, il est important de concevoir son propre jardin biotique afin de garantir l’écologie des produits y parvenant. Seulement, pour qu’un potager puisse être bio, il faut respecter certaines règles. Comment faire alors pour créer un jardin biologique ?

Le sol

Pour créer son propre jardin biologique, il est important de considérer le sol dans lequel vous allez semer vos plantes. En effet, il faut le préparer correctement. Si c’est pour la première fois que vous aménagez votre potager, il est idéal d’effectuer la préparation 15 jours avant que vous ne commenciez à cultiver. Après la délimitation de votre jardin, pensez à arracher les mauvaises herbes. Puis aérez le sol en utilisant une fourche. Pour ce faire, plantez l’outil d’un intervalle de 10 centimètres en remuant d’arrière en avant. Tâchez de ne pas retourner le sol pour ne pas troubler les différentes couches. Et pour que votre jardin puisse réellement être bio et répondre aux sos environnement, vous ne devriez surtout pas utiliser des engrais chimiques. Ainsi, utilisez les cendres de votre cheminée, à condition, effectivement, que vous n’incinérez que du bois là-dedans. En effet, les cendres traitent naturellement les maladies cryptogamiques et apportent du potassium. Après, vous pouvez aussi ajouter de la fumure organique. Il est important d’en mettre une posologie plus fort sur les planches des plantes voraces. Toutefois, il faut se renseigner sur les besoins de chaque type de fruit et légume.

Les plantes

Pour créer un jardin écologique, il est indispensable de bien choisir les semences issues d’un traitement bio. Pour commencer, vous devez opter pour des plantes faciles à cultiver telles que les graines de tomates, salades, radis, poireaux, épinards, cressons, basilics, persils, ciboulettes, coriandres… Toutefois, pensez à respecter le calendrier de jardinage adapté chaque saison de l’année. Vous pouvez vous renseigner auprès d’une pépinière ou une jardinière dans votre région. Par ailleurs, pour l’amélioration de la pollinisation, vous pouvez planter des fleurs qui attirent les insectes pollinisateurs. Cela va aider vos arbres du verger et à vos plantes potagères de donner des fruits et légumes de manières très naturelles. En revanche, si le sol de votre jardin est compact, fatigué et peu fertile vous pouvez cultiver des fabacées pour améliorer le sol de façon biologique c’est-à-dire sans produits chimiques. Enfin, pour une alternative écoresponsable, vous pouvez miser sur le bois de Robinier au lieu d’aménager des pergolas ou des claustras. Enfin, pour créer votre jardin bio, le mieux est d’associer les plantes pour qu’ils se stimulent, se protègent des agressions et poussent mieux.

La protection

Quand on aménage un jardin biologique, il faut penser à la manière dont vous le protégez. En effet, l’utilisation de produits chimiques est tout à fait interdite. Ainsi, pour couvrir le sol de votre pépinière, vous pouvez utiliser du carton. En se dégradant, ce dernier offre une solution de protection du sol. Cela permet aussi de recycler les emballages tout en protégeant l’environnement. Après, pour traiter efficacement votre jardin, sans pour autant nuire à l’environnement, vous pouvez miser sur la cannelle. Que ce soit en huile essentielle, en bâtonnet ou en poudre, cette plante constitue un produit de remplacement naturel pour un résultat insectifuge, antiseptique, antifongique et antibactérien. Bref, l’utilisation d’un pesticide pour éliminer les parasites, va défavoriser la qualité de vos fruits et légumes et enlever sa propriété biologique. Par ailleurs, vous pouvez aussi utiliser un spray au piment, de l’ail, un savon insecticide bio, une huile horticole afin de paralyser les mangeurs de feuilles, notamment les chenilles. Enfin, il existe aussi des poudres bio à base de bactérie naturelle, que vous pouvez vous procurer sur les commerces.

L’entretien

Lorsqu’on veut entretenir son jardin biologique, il est indispensable de le maintenir de façon naturelle. Pour l’arrosage, le meilleur moment est le matin. Privilégiez les racines plutôt que les feuillages et pensez à arroser une à deux fois par semaine. Cela s’avère suffisant. Par ailleurs, la température de l’eau doit être ambiante pour éviter de surprendre la plantation et de le faner au lieu de le raviver. La meilleure eau à utiliser est l’eau de pluie, pensez alors à en recueillir. Sinon, vous pouvez aussi aménager un puits dans votre jardin. Noter que l’eau du robinet est infestée de produit désinfectant, ce qui n’est pas du tout biologique. Par contre, pour désherber, la solution la plus biotique est le désherbage à la main. Cependant, cela demande beaucoup de temps et de travail. Ainsi, la meilleure perspective est de réaliser un paillis afin d’alléger la pousse de mauvaises herbes.

 

Les conséquences du réchauffement de la planète
Shampoing solide : méthode d’utilisation