Quelle formation pour travailler dans le domaine de l’environnement ?

Environnement

La conservation de l’écosystème, c’est une priorité pour les défendeurs de l’environnement. La volonté d’impacter existe cependant les effectifs sont en manque et la connaissance fait défaut. Pour agir efficacement dans la lutte contre la dégradation de la biodiversité, il faudra se former et se professionnaliser. Les branches d’étude sont multiples à ce sujet. Parmi les centaines de possibilités, on vous cite trois itinéraires à suivre pour le métier.

Formation bac pro gestion de l’environnement

Il s’agit d’une formation professionnelle qui débute après la classe de 3e. À partir de là, l’élève intègre, dans un lycée professionnel, la classe de seconde pro, première pro et terminal pro. Après trois années d’étude, il passe un examen officiel. En cas de réussite, le postulant sera titulaire d’un bac pro en gestion et protection de l’environnement. Ce n’est que le premier degré pour commencer dans le métier de défendeur de la faune et la flore.

Avec ses acquis, le diplôme sera en mesure mener une équipe de dépollution de réserves naturelles ou de zone industrielle. Il prend en charge la gestion du personnel et du matériel et supervise les projets du début jusqu’à la fin des travaux. Le candidat intervient aussi dans l’évaluation des risques de pollution en liaison avec les activités industrielles et apporte la solution de prévention ou de neutralisation. De plus, avec un bac pro, ce dernier profite d’une certaine notion concernant les réglementations en vigueur et s’assure de les appliquer dans son champ d’action.

Étant diplômé d’un bac pro, le sujet a choix de continuer ses études et d’approfondir ses connaissances jusqu’à l’obtention d’un BTS en environnement. Le site institut-superieur-environnement.com peut aider les passionnés de la nature vers ce type de parcours.

BTS Brevet de technique Supérieur en environnement

C’est un diplôme national qui s’obtient à l’issu de 2 à 3 ans d’étude après le bac. La formation s’effectue dans une école de métier de l’environnement, des centres publics que privés. Comme atout, elle est plutôt pratique que théorique. Les apprenants travaillent ainsi d’arrachepied sur le terrain en alternance avec les cours en salle. Cela aide les élèves à interagir avec la réalité et à s’intégrer au plus vite aux défis du monde du travail. Environnement tourisme, commerce figurent parmi les débouchés du BTS. Par ailleurs, il englobe plus d’une centaine de spécialités qui ouvre la voie à de nombreuses activités environnementales ou non.

BTSA Brevet Supérieur de Technique Agricole : gestion et protection de la nature

Ce type de formation dirigé par l’Ise s’adresse aux titulaires du bac. Le cursus dure deux ans et comprend deux niveaux, dont le BTS A1 et BTS A2. Il consiste à former des spécialistes sur terrain assurant la conservation des espaces naturels et la longévité des espèces. On retrouve plusieurs matières incluant des sous-branches pour la première année d’étude :

  • Science de l’environnement où l’on étudie l’écologie, biologie animale, végétale et floristique
  • Technique de l’expression consistant à apprendre les bases de la communication, l’animation nature, l’expression écrite, l’anglais et la gestion documentaire.
  • Gestion et valorisation des espaces naturels comprenant stage, accompagnement et réalisation de projet.
  • Organisation économique juridique et sociale pour connaitre les fondamentaux du droit et de l’économie.
  • Traitement des données englobant l’apprentissage de l’informatique, de la SIG et de la mathématique appliquée.

En deuxième année, les matières seront en fait les mêmes, mais avec des contenues beaucoup plus approfondies. Une fois le BTSA obtenu, le titulaire du diplôme peut postuler pour le poste de technicien gestion des forêts, technicien faune et flore, animateur nature, garde nature, éco garde, technicien rivières, etc. Pourtant il a tout à fait le choix de prolonger ses études dans un institut supérieur de l’environnement pour le niveau de Bachelor ou bac +5 en environnement.    

Transition écologique : guide pratique
Le rôle de l’écologie dans la protection de l’environnement